Retour aux films

Vous êtes une salle de cinéma ?
Connectez-vous pour voir le film en entier.
Sinon, regardez un extrait.

Créer un compte

Vous êtes une salle de cinéma ?
Connectez-vous pour voir le film en entier.

Créer un compte

In my merry oldsmobile

Dave Fleischer

En deux mots

Un Fleischer délicieusement mal élevé, dans la série des Screen Songs des débuts du parlant.

Synopsis

Johnnie a une superbe automobile, quand il emmène sa belle faire un tour, tout finit par des chansons.

Pour aller plus loin

Le fraternel duo formé par Dave et Max Fleischer est une véritable légende de l’histoire du cinéma d’animation américain et la série des Screen Songs, dans laquelle s’inscrit In My Merry Oldsmobile, suit d’assez peu le développement du parlant (rappelons que le pionnier Chanteur de jazz est sorti à l’automne 1927). Le système de karaoké qui clôt ainsi le film s’inscrit dans l’exploitation des possibilités du nouveau média, créant une interactivité inédite entre le public installé dans la salle et le grand écran qu’il contemple.

La rengaine est entraînante, correspondant à un standard datant de 1905, et les gags du cartoon qui ouvre le film sont parfois osés, et même licencieux, avec la façon dont l’héroïne est observée en se déshabillant par un mâle concupiscent. On est en effet encore en amont de l’application du strict et pudibond Code Hays et cette liberté transparaît dans cette aventure détonnante qui s’achève en happy end avec un mariage, traduit immédiatement par le motif du… combat de boxe ! Délicieusement mal élevé, donc...

Générique

Production Fleischer Studio

Scénario Dave Fleischer

Télécharger la fiche en PDF Télécharger l'image 1 Télécharger l'image 2
06’11
Animation
Humour
Etats-Unis
1931
Anglais

Art & Essai

Visa : 2015002122

Disponible en physique : oui

Fin de droit : 31/12/2019
Retour haut de page