Retour aux films

Vous êtes une salle de cinéma ?
Connectez-vous pour voir le film en entier.
Sinon, regardez un extrait.

Créer un compte

Vous êtes une salle de cinéma ?
Connectez-vous pour voir le film en entier.

Créer un compte

Cargo Cult

Bastien Dubois

En deux mots

Une fable cruelle du siècle passé, à la portée intemporelle.

Synopsis

Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie”, Arthur C. Clarke. Sur les côtes de la Papouasie, au cœur de la guerre du Pacifique, des Papous cherchent à s’attribuer les largesses du Dieu Cargo en développant un rite nouveau.

Pour aller plus loin

Après nous avoir entraînés à sa suite à Madagascar, puis tout autour de la planète, Bastien Dubois nous fait voyager de surcroît dans le temps, Cargo Cult se déroulant durant la Seconde Guerre mondiale, dans des îles du Pacifique. Des indigènes se voient projetés bien malgré eux dans un conflit qui ne les concernent pas et le sentiment de la fin de l’innocence émerge avec autant de finesse, mais sur une durée très réduite, que dans La ligne rouge de Terrence Malick (1998).

La rencontre entre les supposés sauvages et la civilisation la plus moderne, même s’il s’agit d’engins de combat et de transport de troupes, est brutale et vaut comme métaphore du progrès : l’équilibre d’une organisation sociale et d’une culture se voit menacé par une incursion exogène et destructrice.

La violence du propos tranche avec la paisible ligne claire de l’animation 2D développée par Dubois et ses équipes, dans la parfaite lignée de ses précédents travaux. Placé sous le parrainage judicieux d’une maxime d’Arthur C. Clarke, Cargo Cult s’impose comme une fable cruelle du siècle passé et sa portée semble intemporelle.

Générique

Production Sacrebleu Productions

Scénario Gaia Guasti, Bastien Dubois Musique Sylvain Przybylski, George Telek

Télécharger la fiche en PDF Télécharger l'image 1 Télécharger l'image 2
11’20
Animation
Drame social
Aventure
Ordinateur 2D—3D
France
2013
Film muet

Tous publics

Visa : 129.353

Disponible en physique : non

Fin de droit : 26/05/2021
Retour haut de page