Retour aux films

Vous êtes une salle de cinéma ?
Connectez-vous pour voir le film en entier.
Sinon, regardez un extrait.

Créer un compte

Vous êtes une salle de cinéma ?
Connectez-vous pour voir le film en entier.

Créer un compte

À la mémoire du rock

François Reichenbach

En deux mots

Une pépite 100% cuir et gomina des Films de la Pléiade.

Synopsis

La jeunesse des années 60, déchaînée par le rock, au cours des premiers grands concerts donnés en France en 1961 où l’on reconnaît Eddy Mitchell, Vince Taylor et Johnny Hallyday.

Pour aller plus loin

À la mémoire du rock est non seulement l’un des fleurons du riche catalogue des Films de la Pléiade, structure mythique dirigée par Pierre Braunberger et qui découvrit ainsi tant de talents, mais c’est aussi un témoignage unique sur la France du début des Sixties, et plus particulièrement sur sa jeunesse. Ceux qui ont alors vingt ans accueillent avec enthousiasme cette musique venue d’outre-Atlantique qu’est le rock’n roll, dont les formes rythmiques, les figures emblématiques et les attitudes induites contrastent de façon spectaculaire avec les goûts et les valeurs de la génération précédente. C’est donc une forme de rébellion que le rock médiatise, à l’heure pesante de la guerre d’Algérie et de la rigueur traditionnelle de la société gaullienne.

Dans les concerts – ou plus exactement une grande “surboum du rock” ! –, la caméra capte davantage le public que les vedettes sur scène, mais on y aperçoit néanmoins Johnny Hallyday, les Chats sauvages ou encore Vince Taylor. Les coeurs battent à l’unisson dans la salle ; on bouge, on saute, on se défoule, en attendant de se frotter aux képis des forces de l’ordre. Il y a déjà dans l’air un avant goût de Mai-68…

Générique

Production Les Films de la Pléiade

Scénario François Reichenbach

Télécharger la fiche en PDF Télécharger l'image 1 Télécharger l'image 2
11’00
Documentaire
Portrait
France
1963
Français

Tous publics

Visa : 26.831

Disponible en physique : oui

Fin de droit : 31/12/2018
Retour haut de page