Retour aux films

Vous êtes une salle de cinéma ?
Connectez-vous pour voir le film en entier.
Sinon, regardez un extrait.

Créer un compte

Vous êtes une salle de cinéma ?
Connectez-vous pour voir le film en entier.

Créer un compte

Le voleur invisible

Segundo de Chomon

En deux mots

Sans doute la première "adaptation" cinématographique de "l'homme invisible" de H.G. Wells. 

Synopsis

Ayant lu le roman de H.G. Wells "l'homme invisible", un homme arrive à se rendre totalement invisible. Il erre dans les rues, terrifiant ceux qu'il rencontre par de soudaines manifestations de sa personne, pénétrant dans les maisons et y commettant des vols.

Pour aller plus loin

Cette comédie date de 1909, nouvelle preuve qu’il n’y a pas d’âge pour faire rire. En effet, voici 4 minutes 34 de grand burlesque. Le réalisateur espagnol Segundo de Chomon (1871-1929) fut attiré par la firme française Pathé en pleine ère du cinéma muet. Voici donc l’un de ses trésors, qui revisite l’illustre roman L’homme invisible de H.G. Wells, en se définissant dès le carton inaugural comme une « scène fantasmagorique ».

Attention, la formule pour l’invisibilité des corps n’a désormais plus de secret : quinze gouttes d’invisibilyte, deux grammes de vaporine, et dix centilitres de fluidythe. Et le tour est joué ! Pionnier dans le domaine de l’animation, et contemporain d’Alice Guy et de Georges Méliès, le cinéaste inventif joue des trucages et des surimpressions pour donner libre cours aux facéties de son héros voleur, qui peut agir en toute impunité.

Avec son complet trois pièces et sa casquette à carreaux, comme en invisibilité intégrale, le protagoniste devient une silhouette hautement graphique, qui peut déjouer facilement les forces de l’ordre, et dévaler les cages d’escaliers. Le cinéma fantastique a encore de belles heures devant lui !

Générique

Production LobsterFilms

Télécharger la fiche en PDF Télécharger l'image 1
04’34
Fiction
Humour burlesque
France
1909
Film muet

Tous publics

Visa : 2020002257

Disponible en physique : non

Fin de droit : 24/05/2023
Retour haut de page