Retour aux films

Vous êtes une salle de cinéma ?
Connectez-vous pour voir le film en entier.
Sinon, regardez un extrait.

Créer un compte

Vous êtes une salle de cinéma ?
Connectez-vous pour voir le film en entier.

Créer un compte

La Mort du petit cheval

Gabrielle Selnet

En deux mots

Après Au revoir Jérôme !, Gabrielle Selnet nous offre le portrait d'une jeune fille en lutte.

Synopsis

Virée de chez sa mère sans même une paire de chaussures, Gab cherche un appartement dans le chaos des rues de Paris.

Pour aller plus loin

À travers un mélange des genres réjouissant, dans une animation fluide et aux couleurs chatoyantes, La mort du petit cheval est un périple existentiel en plein Paris. La comédie s’y mêle au réalisme social, la fantaisie au roman familial, le féminisme à la balade urbaine. Après avoir coréalisé aux Gobelins en 2021 le remarqué Au revoir Jérôme !, Gabrielle Selnet démontre un don pour tisser les humeurs, avec un sens du portrait généreux.
Gab, l’héroïne, est volontaire et dynamique, qui bouge en permanence. Obligée de réagir aux décisions des autres, elle prend les siennes avec assurance. Elle marche, court, pédale et arpente le pavé de la capitale, ainsi que de nombreuses cages d’escaliers, virée de chez sa mère, puis de passage chez sa sœur et en quête de son propre appartement.

Au milieu de cette tonicité chromatique, il y a aussi la peinture des abus masculins. Un propriétaire loueur n’hésite pas à mettre la main à la potentielle locataire. Mais la réunification féminine finale partira en ruée vengeresse. Les altercations familiales : oui, mais la sororité l’emporte malgré tout ! Une résolution engagée qui profite de la fantaisie formelle pour gagner en saveur.

Générique

Production La Poudriere

Musique Gabriel Mimouni Interprétation Cecile Bournay, Lucie Garcon, Mathis Sonzogni, Delphine Theodore

Télécharger la fiche en PDF Télécharger l'image 1
04’23
Animation
Comédie dramatique
Portrait
Ordinateur 2D
France
2023
Français

Tous publics
Public : Ados

Visa : 2024001054

Disponible en physique : non

Fin de droit : 15/05/2026
Retour haut de page