Retour aux films

Vous êtes une salle de cinéma ?
Connectez-vous pour voir le film en entier.
Sinon, regardez un extrait.

Créer un compte

Vous êtes une salle de cinéma ?
Connectez-vous pour voir le film en entier.

Créer un compte

Total Freak

Andrew Ellmaker

En deux mots

Un teenage movie jubilatoire qui allie humour, sensualité et irrévérence avec élégance.

Synopsis

Lee, un jeune adolescent, est amoureux d’Annie. Tous les deux, lors de leur séjour en camp de vacances, vont percer à jour le secret de “Burger Boy”, un garçon reclus qui suscite le mystère...

Pour aller plus loin

Le court métrage américain tel qu’on le prise, voilà comment nous apparaît Total Freak, production “indie” trop peu vue en France et qui allie humour, sensualité et irrévérence avec élégance. La forme est en effet impeccable, dans les cadres, le montage et la lumière, conformes à ce savoir-faire nord-américain jamais pris en défauts. Surtout, le réalisateur revisite avec jubilation – la sienne et la nôtre – des genres emblématiques de la production hollywoodienne comme le teenage movie ou le slasher (on pense même finalement à The Faculty de Robert Rodriguez).

Le casting de jeunes comédiens est parfaitement composé pour parvenir à faire croire à l’attirance du jeune timide maladroit pour la reine du lycée, qui se révèle de surcroît être la typique peste se délectant d’humilier au maximum ses congénères. Il y a une véritable maîtrise du rythme et de l’utilisation de l’espace dans cet exercice de style assez brillant – voir le moment du baiser tant attendu, correspondant au climax d’un film beaucoup moins prévisible qu’on aurait pu l’attendre.

Générique

Production Andrew Productions LLC

Scénario Emily Ragsdale, Andrew Ellmaker Musique J. Nicholas Allard Interprétation Alison Jaye Horowitz, Logan Riley Bruner, Patryk Lalewicz, Marquis Rodriguez, Kassidy Sopko

Télécharger la fiche en PDF Télécharger l'image 1 Télécharger l'image 2
09’30
Fiction
Fantastique
Humour
Etats-Unis
2013
Anglais

Art & Essai

Visa : 2014001715

Disponible en physique : oui

Fin de droit : 31/12/2019
Retour haut de page