Retour aux films

Vous êtes une salle de cinéma ?
Connectez-vous pour voir le film en entier.
Sinon, regardez un extrait.

Créer un compte

Vous êtes une salle de cinéma ?
Connectez-vous pour voir le film en entier.

Créer un compte

Parfum fraise

Alix Arrault, Martin Hurmane, Jules Rigolle

En deux mots

Le film de yakuzas du catalogue ! Un regard plastique irréprochable.

Synopsis

Makoto met tout en œuvre pour être un père exemplaire avec son fils Kazuki. En dépit de tous ses efforts, la violence de son passé le hante, et il n'a d'autre choix que de s’y confronter, malgré la présence de son fils à qui il avait jusque-là, toujours tout caché.

Pour aller plus loin

L’excellente école française d’animation va régulièrement se dépayser en se confrontant à des cultures lointaines, souvent prometteuses de références picturales et cinématographiques très riches.
Avec Parfum fraise, un quatuor d’étudiants des Gobelins a ainsi laissé vagabonder son imagination, pour un film de fin d’études de la “promo” 2017, du côté du Japon, un cap incontournable pour les amateurs d’animation. Mais derrière le titre acidulé et “kawaï”, leur film est âpre et violent, mettant en scène un père se voulant modèle envers son petit garçon orphelin de mère, mais dont le passé resurgit d’un coup, comme une inéluctable dette à payer. Ce Makoto ayant été impliqué dans de sombres affaires mafieuses semble sorti d’un film de Takeshi Kitano, référence qui s’enracine encore avec le motif de l’enfant, adorable et innocent, à élever en solo après que la mort d’une douce épouse n’ait ouvert une cicatrice impossible à refermer pour le héros, porteur d’un lourd poids de culpabilité.
Et à la richesse thématique – mythologique, même – du scénario répond une ambition esthétique jouant des teintes de néons rosées de la mégapole asiatique ou des pluies diluviennes qui s’y abattent. L’écrin est parfait pour amener ce gosse de Tokyo, fan de super héros, à découvrir l’identité réelle de cette figure paternelle qu’il n’imaginait guère agir comme les circonstances le lui imposent. Mon père, cet inconnu…

Générique

Production Gobelins, l’école de l’image

Scénario Alix Arrault, Martin Hurmane, Jules Rigolle Musique Etienne Chouzier, Antoine Duchêne Interprétation Kengo Saito, Satoko Brondeau

Télécharger la fiche en PDF Télécharger l'image 1 Télécharger l'image 2
06’24
Animation
Film noir
Policier
France
2017
Japonais

Art & Essai
Public : Ados

Visa : 2019001542

Disponible en physique : non

Fin de droit : 16/06/2021
Retour haut de page