Retour aux films

Vous êtes une salle de cinéma ?
Connectez-vous pour voir le film en entier.
Sinon, regardez un extrait.

Créer un compte

Vous êtes une salle de cinéma ?
Connectez-vous pour voir le film en entier.

Créer un compte

La Marche de Paris à Brest

Vincent Le Port

En deux mots

Marchant sur les traces d'Oskar Fischinger, ce film au charme fou nous entraîne sur les départementales de l'Ouest, jusqu'à Brest.

Synopsis

En 1927, le cinéaste Oskar Fischinger parcourut pendant trois semaines les routes secondaires entre Munich et Berlin, filmant image par image les gens qu’il rencontrait sur le chemin et les lieux qu’il traversait. En 2020, j’ai reproduit ce geste au cours d’une marche d’un mois entre Paris et Brest.

Pour aller plus loin

Vincent Le Port a filmé ce court métrage épatant entre les deux confinements de 2020, après avoir réalisé son premier long métrage Bruno Reidal, confession d'un meurtrier découvert à la 60e Semaine de la critique en 2021 (et distribué en salles à partir du 23 mars 2022). C’est donc au début de l’automne, entre le 7 octobre et le 5 novembre 2020 précisément, qu’il a parcouru avec une caméra une partie de la France du nord-ouest, de la capitale à la pointe bretonne.

C’est un projet unique, singulier et réjouissant. Le cinéaste, toujours à l’œuvre sur des envies décalées, a décidé en effet de rendre hommage à un pionnier, en faisant lui aussi un chemin filmé entre deux villes de son pays, comme le réalisateur allemand Oskar Fischinger le fit à pied en 1927. Le court en question, d’une durée de trois minutes, s’intitulait München-Berlin Wanderung, littéralement “Randonnée Munich-Berlin”, et fait partie de l’abondante filmographie de cet auteur germanique largement méconnu.

Le résultat n’a donc rien à voir avec le Paris-Brest, cette fameuse pâtisserie française, mais s’avère être un passionnant enchaînement d’instantanés en plans fixes, en mode muet et noir et blanc. Visages, villages, routes, chemins, nature, végétaux, animaux, ciel, terre, eau, feu, clochers, immeubles, éoliennes, rails, ponts défilent, jusqu’à l’océan final. Un pan de notre monde évoqué en six minutes, au son d’une musique ritournelle discrète et obsédante signée Mind Over Mirrors : Restore & Slip.

Générique

Production Stank

Télécharger la fiche en PDF Télécharger l'image 1 Télécharger l'image 2
06’45
Documentaire
Recherche/Essai
Aventure
France
2021
Film muet

Curiosités

Visa : 150.587

Disponible en physique : non

Fin de droit : 03/04/2024
Retour haut de page