Retour aux films

Vous êtes une salle de cinéma ?
Connectez-vous pour voir le film en entier.
Sinon, regardez un extrait.

Créer un compte

Vous êtes une salle de cinéma ?
Connectez-vous pour voir le film en entier.

Créer un compte

Moi, j’attends

Claire Sichez

En deux mots

Un film existentiel, universel, qui nous concerne tous. Simple et passionnant !

Synopsis

C’est une histoire simple et aigre-douce, une histoire qui touche à tout âge, que l’on a envie de garder en soi comme un secret, une histoire porteuse de plein d’émotions, une histoire que, finalement, on veut partager avec tout le monde : c’est l’histoire de la vie.

Pour aller plus loin

Moi, j’attends repose sur une idée visuelle magnifique et tellement évidente que l’on se demande pourquoi nul ne l’avait eue auparavant : à l’écran, un fil rouge assure littéralement sa fonction en déroulant rien moins qu’une existence. Il prend ainsi de multiples aspects correspondants à divers événements, quotidiens ou exceptionnels, d’une vie, des plus joyeux aux plus graves, d’une bavette d’enfant à un tuyau de perfusion, en passant par le cordon ombilical d’un bébé providentiel. L’écarlate de la couleur ressort d’une base de dessin animé très simple, en ligne claire noire sur fond blanc, tandis que l’autre atout majeur du projet en assure la réussite, à savoir un brillant jeu avec les mots.

La voix-off en a été confiée à André Dussollier, l’une des plus belles voix de narration du cinéma français, comme chacun sait depuis Amélie Poulain. Ici, il égrène toutes ces choses qu’il est possible d’attendre, au fil des années qui passent, ce que traduit un doux mouvement de travelling latéral. Et l’on passe, en un clin d’œil, de la magie d’un Noël enfantin au drame du partenaire qui s’en va et dont on espère qu’il n’a pas trop souffert... Le ton se fait ainsi tour à tour léger et poignant, une petite animation a priori sans prétentions prenant une portée existentielle. Et Claire Sichez, ancienne élève de la Poudrière, de débuter par un coup de maître...

Générique

Production Les Films d’ici

Scénario Serge Bloch, Davide Cali Musique Yuka Okazaki Interprétation André Dussollier, David Birkhead, Axel Thielman

Télécharger la fiche en PDF Télécharger l'image 1 Télécharger l'image 2
05’00
Fiction
Conte
Dessin sur papier, Ordinateur 2D, Photographies
France
2013
Français

Tous publics
Public : 6-9 ans

Visa : 140.618

Disponible en physique : non

Fin de droit : 31/12/2020
Retour haut de page